Historique du Domaine de Combelles

Quelques mots du passé…

 

Au XIX° siècle, le Domaine de Combelles couvrait environ 250 ha. En 1815, cette propriété appartenait à Philippe BOISSE, commerçant international dont le frère Adolphe BOISSE, ingénieur agronome, a fait des expériences de chaulage sur ces terres. Vers 1860, il fut quelques années un pénitencier pour enfants, qui travaillèrent à la réalisation d’aqueducs et pour l’irrigation des terres basses du Domaine, d’où la présence de grilles au rez-de-chaussée du château et de la maison du fermier (aile Nord du château), où se trouvaient les cuisines et les réserves.
Le château doit dater de cette époque ; contrairement à la maison du fermier qui est du XVI° siècle (toiture , elle, a été refaite en 1997 suite à un incendie), ainsi que les 2 chênes au Nord des bâtiments (derrière la piscine actuelle).
L’importance de cette propriété, « à cheval » sur les communes du Monastère et de Sainte Radegonde, et sa position charnière, entre Causse à brebis et prairies à vaches, expliquent le volume des dépendances de la ferme qui permettaient d’accueillir un cheptel nombreux.
La fréquence et la violence du vent du midi ont amené les habitants du site à éviter de percer trop d’ouvertures côté Sud (pas de portes ni de terrasses en façade du château) et à protéger la cour de la ferme par un hangar. Un parc arboré assez dense protégeait aussi les bâtiments côté méridional jusqu’en 1988.
Entre les 2 guerres, la famille Galy, alors propriétaire du Domaine, bénéficiait de l’eau courante jusqu’au premier étage. Elle était amenée de la source, au Sud-est des terres, par un aqueduc de 1500m, se déversant dans une citerne de 350 m3 encore visible au pied du centre équestre. Cet ouvrage remplissait au passage un abreuvoir près de Randeynes, servant aussi de lavoir aux femmes des fermes environnantes et aux servantes du château. Un  » bélier hydraulique  » (pompe à eau basée sur l’utilisation du coup de bélier, inventée par Montgolfier et améliorée en 1939 par M.Roger Verdeille, d’Espalion-12) permettait l’approvisionnement régulier de l’eau durant toute l’année depuis une petite réserve située en aval de la source. Son fonctionnement a été maintenu jusque dans les années 50, puis remis en service à l’automne 2006 (voir plus loin).

Jusqu’après guerre, sur le ruisseau de Lagarrigue, au Nord de la propriété, 2 autres aqueducs prenaient l’eau. L’un, dont les restes de la retenue sont visibles à 20m au NE de la balise 6 (c.f carte du parcours permanent du 25.06.02) complétait la source à l’Ouest du Domaine (balise 3). L’autre, dont la prise d’eau était en aval, dans l’étranglement de la prairie, amenait l’eau sur les terres se trouvant de l’autre côté de la route de Flavin, dont le tracé tournait au vieux pont (balise 5). Il traversait d’ailleurs ce pont au-dessous de cette balise.
Une telle propriété était source d’emplois pour la population environnante. Ainsi, la famille Aquila, voisine du domaine a travaillé pour le Domaine de Combelles de père en fils, ce qui nous permet de conserver et de transmettre sa mémoire.

1978-1987 : Acquisition du Domaine avec pour objectif le transfert des Haras de Rodez

L’acquisition des 115 ha du Domaine de Combelles par le District du Grand Rodez en 1978 avait pour objectif de permettre le transfert des Haras de RODEZ, pour l’heure installés à proximité immédiate du centre ville.
Plusieurs années durant, les élus responsables du District du Grand Rodez ont essayé de faire aboutir ce projet de transfert des haras, et ont notamment commandé une étude de faisabilité approfondie qui, en 1985, a conclu à l’abandon de ce projet pour deux raisons essentielles :
D’une part, le coût prohibitif de l’opération (plus de 50 MF) dont l’essentiel avait été mis à la charge du District ;
D’autre part, ce transfert des Haras ne réglait pas dans le sens souhaité par les responsables locaux, l’utilisation des bâtiments existants du fait du classement d’une partie à l’inventaire des monuments historiques.
Devant cette situation, les responsables politiques du District du Grand Rodez ont alors envisagé, dès 1986, d’aménager sur ce vaste Domaine un parc de loisirs centré sur les activités équestres, destiné à compléter les installations haut de gamme du complexe sportif de Vabre.
C’est dans ce contexte, qu’en 1987, le District à été informé des possibilités d’accueillir éventuellement à Combelles la préparation olympique des équipes de France de dressage et de concours complet.

1987 – 1988 : Préparation olympique, une belle opportunité que le District du Grand Rodez a su saisir

En décembre 1987, le conseil de District prenait la décision de construire un centre équestre préolympique à Combelles dans des conditions de financement très favorables.
Pour un coût supérieur à 5 millions de francs, le District du Grand Rodez en finançait 1/3, le reste venant de subventions de l’état, la Région Midi-Pyrénées, le département de l’Aveyron et les Haras Nationaux.
Cette décision de réaliser le centre équestre préolympique a été prise d’autant plus facilement qu’elle se situait dans la perspective du transfert du seul centre équestre de 1ère catégorie dans le département de l’Aveyron, installé très à l’étroit sur le complexe sportif de Vabre.
La rapidité de réalisation d’un tel équipement (avant projet sommaire approuvé le 5.2.88 ; réception des travaux le 13.7.88 ; inauguration le 19.7.88 ; quarantaine préolympique du 5.8.88 au 5.9.88) faisait prendre quelques risques d’aléas techniques qui étaient cependant faibles en raison des enjeux.
Durant la quarantaine préolympique, quelques problèmes techniques sont effectivement apparus sur le sol de la carrière de sauts d’obstacles et sur la piste de galop.
L’équipe de France de concours complet est restée en quarantaine à Rodez du 6.8.88 au 23.8.88, l’équipe de dressage a passé toute la quarantaine préolympique à Combelles.

Une infrastructure olympique :

1 carrière couverte (25 x 65m), 1 carrière de dressage (60 x 20m),

1 carrière d’obstacles (60 x 20m),1 piste de galop de 3m x 1000m, 31 boxes 3 x 3m, 1 club-house,

2 selleries, 1 douche avec solarium

1991-1992 : Spectacle son et lumière :  » Guilhem de Peire « 

Les bâtiments du château et ses dépendances sont aménagés pour recevoir le spectacle de Guilhem de Peire, organisé par la Ville de Rodez et l’Association Le Parvis.
La bergerie voit sa toiture et son plancher refaits puis est aménagée en atelier de couture et costumerie à l’étage. Au rez-de-chaussée, les ateliers de régie et décors sont mis en place.
Le château et la maison du fermier sont transformés en loges pour les 300 figurants et accueillent au total les 500 bénévoles et 100 techniciens.
Un espace scénique de 7000 m² est aménagé dans la prairie au Nord des bâtiments (emplacement actuel de la piscine et du théâtre de verdure dont la scène était le cœur du praticable) ; des gradins de 3600 places sont montés le dos à la ferme.
Cette ciné-scénie de plein air sera jouée en juillet et août 1991 et 1992.

1988-1993 : Période transitoire

A l’issue de la quarantaine, les élus du District décident d’utiliser immédiatement l’infrastructure existante et de mettre ces installations à la disposition de plusieurs partenaires.
Le comité d’administration du parc de Combelles est composé de :
-8 élus représentant les communes du District
-5 représentants des associations présentes sur le site.
Grâce à tous ces partenaires, le parc de Combelles propose une gamme complète de présentations équestres :
– Initiation et loisir sur poneys et chevaux ;
– Perfectionnement et préparation à la compétition ;
– Débourrage, dressage et testage de chevaux.
Avec l’aide de compétences telles que :
– Un cavalier international de concours complet d’équitation, Didier Séguret ;
– Un instructeur diplômé d’état : Eric Beneventi ;
– Un moniteur diplômé d’état : Jean-Claude Mouysset.
Coordonnées par Monsieur Gérard DUPUY, Directeur du Parc de Combelles disposant d’une secrétaire à mi-temps et d’un homme d’entretien.
Des aménagements nécessaires :
Pour permettre le fonctionnement du centre équestre toute l’année, des aménagements ont du être rapidement effectués :
· Aménagement dans le bâtiment central d’un club house, avec cheminée et chauffage en rez-de-chaussée et un bureau d’accueil à l’étage
· Création de 2 silos pour le stockage de l’alimentation des chevaux
· Extension au nord du bâtiment central pour la création d’une salle de cours et de réunions, et de boxes
· Extension du module nord des écuries pour la création d’une sellerie supplémentaire et 5 boxes
· Création d’une sellerie en mezzanine d’une douche extérieure
· Mise à l’abri des courants d’air de la carrière couverte par la construction d’un mur au sud-est et la pose de filets brise-vent sur les 3 autres faces
· Clôture des carrières d’obstacle et de dressage
· Aménagement d’un terrain de concours en herbe de 80 x 90 m, et d’un terrain d’échauffement en herbe de 50 x 80 m
· Création d’un parking pouvant accueillir le montage de 300 boxes provisoires et 80 véhicules de transport de chevaux, avec sanitaires, raccordements d’eau et d’électricité.
· Mise en place d’une signalisation d’accès à Combelles depuis Flavin, la Primaube, la Roquette-Ste Radegonde et d’une signalisation interne.
· Plantation de 4000 m de haies brise-vent
· Création d’un parcours de cross dans les terres au nord du château ( où sera aménagé plus tard le village de vacances).

1993 : Gestion prise en charge par la S.E.M.

Début 1993, la Société d’Economie Mixte du Grand Rodez prend la gestion du domaine de Combelles, avec la même équipe sur le site.
Au printemps les bâtiments du corps de ferme et des prairies sont aménagés pour accueillir le village de vacances  » Aquarius  »
L’infrastructure ainsi créée peut accueillir plus de 450 personnes (hébergement, restauration, loisirs…).
Avec :
113 bungalows de toile pouvant loger 4 à 6 personnes ;
construction d’un bâtiment aménagé en une cuisine entièrement équipée pour 400 couverts/repas;
un bar et une salle de détente ;
une piscine chauffée
deux courts de tennis
un practice de golf
une mini-ferme
un bâtiment administratif
un mini club pour les enfants
Vif succès pour ces deux premiers mois de fonctionnement (juillet-août) avec un taux de remplissage moyen de 85%.
A l’automne, le Domaine de Combelles dispose de ces installations qu’il ouvre au public, demandeur d’infrastructures pour l’organisation de soirées, congrès et manifestations diverses :
journée VTT ( le vélo club ruthénois)
Concours de « cheval loisir » (Haras de Rodez)
Fête nationale du cheval
Stages de golf
Colloques et soirées dansantes, mariages, séminaires
Piscine, tennis, practice de golf ouverts aux membres du club privilège

1993-1994 : Extensions & aménagements

Durant l’hiver 1993-94, le District du Grand Rodez investit à nouveau sur Combelles :
Extension du centre équestre avec construction dans un même bâtiment de :
· 40 boxes et stalles en écurie fermée (ce qui amène à 70 la capacité totale d’hébergement).
· 1 manége à poney (12 x 12 m)
· 1 manége de 40 x 20 avec 300 places en gradins
· 2 selleries
· 1 bureau d’accueil et un salon panoramique
· 1 logement de fonction type T3
Puis :
· 1 garage de camions et un atelier technique
· 1grange d’une capacité de stockage de 200 tonnes
· aménagement de l’étable en un restaurant chauffable sur 3 niveaux d’une capacité de 400 couverts
· plan d’aménagement forestier et plantation de 3000 mètres de haies
acquisition de 5 hectares de terrain en bord du ruisseau de  » La Guarrigue  » (le long de la route d’Istournet) pour un projet de réserve d’eau destinée à l’arrosage. Les prairies ont été remises en exploitation, ce projet devenant caduque par un nouveau projet de forage et le coût prohibitif d’un tel aménagement.
Objectifs :
Recevoir en juin 1994 la Société Hippique du Rouergue, jusqu’alors installée à Vabre.
Créer un lieu abrité pour restaurer les vacanciers et permettre un accueil de groupes toute l’année.

1996

Le village de vacances est complété de 2 tennis supplémentaires, et la plage de la piscine est agrandie par un solarium engazonné.
4000 ml de clôture électrique sont mis en place pour permettre l’accueil de chevaux au pré.

1997

Le club de vacances  » Aquarius  » devient  » Club Méditerranée « .
Un incendie dévaste la toiture du XVI°, entièrement chevillée, de la maison du fermier. Elle sera reconstruite l’année suivante et légèrement rehaussée.

1999

Après la saison estivale, le Club Méditerranée fait connaître son intention de cesser son activité sur le Domaine. Le village de vacances est repris par André Trigano qui l’intègre à ses villages  » Campéole « . Les bungalows sont achetés par le District du Grand Rodez.

2000

En janvier, le District du Grand Rodez devient Communauté d’Agglomération du Grand Rodez
Printemps : étant donné l’état de délabrement de la toiture du château, celle-ci est entièrement rénovée par la Communauté d’Agglomération du Grand Rodez.
Eté : un parking de 94 places est aménagé le long de la voie de sortie du Domaine. Le village de vacances Campéole est ouvert en juillet et août.

2001

En Eté, Agrandissement du Parcours de Cross qui a permis la réalisation du 1er Concours Complet d’Equitation National, en « série B ».

2003

En janvier, l’ensemble du personnel du centre équestre et de l’entretien devient personnel de la Société d’économie mixte du Grand Rodez. Le passage aux 35 heures demande l’embauche de 2 nouveaux salariés à plein temps : 1 palefrenier et 1 moniteur d’équitation. Ce service de la SEM du Grand Rodez compte à ce jour 18 salariés sur le Domaine.
En début d’année, les sols des carrières d’obstacle, couverte et du manège sont remplacés. La société NAG pose un matériau fait d’un mélange de laine polaire (fibres synthétiques) et de sable de silice pure.
Durant l’hiver, 20 ha du causse sont clôturés en 3 parcelles pour accueillir de Mars à Juin la station de monte du Haras de Rodez. L’accueil des juments poulinières de trait suitées (avec les poulains) se fait provisoirement sous un chapiteau. C’est par insémination artificielle qu’elles sont fécondées. 128 juments sont passées sur ces terres la première saison.
En avril, le village de vacances Campéole installe sur 10 dalles des tentes « pagan » pour l’accueil de centres de vacances pour adolescents ; et en juin l’ADALPA monte des tentes en bout du village pour l’organisation de séjours sportifs.
Cette même année, à vu le jour, un parcours permanent d’orientation pédestre et VTT sur le site de Combelles.

2005 – 2014

2005   A l’entrée du Domaine, face au parking des vans, dans le pré du « prat del roc », est construit un ensemble de bâtiments composé d’un bâtiment central et d’une batterie de 19 boxes destinés à l’accueil de chevaux de passage et à l’hébergement des chevaux entiers lors des compétitions. Cette écurie a la particularité de rendre l’entretien mécanique possible grâce à ses cloisons coulissantes permettant le passage d’engins pour le curage du fumier. De plus y sera stocké du matériel de manifestations.

Durant l’hiver 2004-2005, sont remplacés 35 bungalows de toile par des chalets « LOISIRS » plus adaptés à notre climat, permettant un accueil toute l’année, dont 2 logements pour handicapés équipés chacun de 2 lits simples et 1 double. Ces habitats, conçus par une entreprise Aveyronnaise, offrent tout le confort pour des moyens séjours : 1 chambre avec 3 couchages simples et une chambre double, un séjour lumineux avec un coin-cuisine tout équipé en vaisselle, plaque de cuisson et four, une salle de bains et un WC. Le chauffage et l’isolation mieux adaptés, et leur grande terrasse leur confèrent une bonne qualité d’accueil quel que soit le climat. Le bois et la toiture de couleur régionale les intègrent mieux au paysage.

En projet depuis le début des années 90, 2005 voit la réalisation de la remise en service de l’adduction d’eau depuis une source située à l’Est du Domaine citée dans le premier chapitre (6° paragraphe).  Un bassin de rétention est construit dans une parcelle au Sud-Est du Domaine pour alimenter 2 pompes hydrauliques de type « bélier » qui montent l’eau en continue vers le Touat. L’un de ces béliers a été acheté à un constructeur Bordelais, qui a remis en état le bélier d’origine et l’a ré-installé dans son local.

Mis en route en Novembre 2005, ils montent tous deux l’eau dans le touat qui l’achemine jusqu’à la citerne de 350m3 cubes située sous le centre équestre. Au passage, des abreuvoirs ont été installés sur la conduite pour abreuver les animaux dans les pâtures que traverse l’aqueduc. Un local technique, bâtit contre le parking du centre équestre, abrite la pompe électrique qui tire l’eau de la citerne et la distribue sous pression dans le réseau d’arrosage du Domaine. Essentiellement utilisée à l’arrosage des terrains de travail du centre équestre, l’eau ainsi récupérée permet une économie substantielle d’eau potable.

2006   En Mars, installation de la station de monte des juments de trait poulinières dans le bâtiment central du « prat del roc ». Le terrain est clôturé en 2 parcelles de 5 ha pouvant accueillir les juments suitées. Pour la première saison, de Mars à Juillet, ce sera au total  une centaine de juments qui passeront à cette station de saillies artificielles.

Au printemps, l’accueil du village de vacances et son accès sont aménagés.

2007   A la fin de l’été, le parcours de cross est sablé et des obstacles sont livrés pour le premier Concours Complet international de Septembre.

En Automne, un vestiaire pour le personnel est construit dans un hangar des écuries.

2007-2008   Durant l’hiver, 2 nouvelles carrières en sol artificiel (sable fibré) sont construites à l’emplacement de terrains en sable et herbe totalement dégradés, entre le parking des vans et le terrain de jumping. Une carrière d’échauffement de 70 x 45m et une carrière de travail de 80 x 45m voient le jour. Ces 2 terrains permettent dès l’été 2008 de recevoir durant les congés scolaires des centres équestres dont les cavaliers sont logés sur le village et les chevaux dans les écuries du Prat del Roc. Le reste de l’année, elles permettent l’organisation des concours hippiques d’entraînement et  officiels.

Dans le même temps, et pour utiliser les déblais des travaux, le terrassement d’un terrain de 110 x 60m est réalisé au-dessous de la voie de sortie du Domaine. Future carrière d’attelage, il sera aussi utilisé comme parking visiteurs et parking des vans lors des manifestations.

L’aménagement du cross est continué avec la création du gué de la mouline, d’un piano (série de contre-bas) dans un talus en bout du village et l’agrandissement du gué du noyer. Des obstacles de cross sont achetés pour les épreuves internationales et nationales.

2008 – 2009  Le concours complet national de Mars 2009 bat des records d’affluence. 300 boxes provisoires ont dû être montés. Par manque de place sur le parking des vans, les camions ont envahi les autres parkings. 5 journées d’épreuves aux amplitudes éreintantes pour les bénévoles, la gestion d’une telle population (plus de 1000 personnes + les visiteurs) n’étant pas de tout repos. Malgré cela, les organisateurs ont pris cet événement pour préparatoire aux championnats de France de CCE programmés pour Toussaint 2009…

Durant l’hiver, le club VTT, APC 12, ouvre et balise des circuits dans le bois, au Nord Ouest du Domaine. Il se servira de ce circuit pour organiser sa course du printemps.

Un balisage provisoire est mis en place pour les promeneurs qui veulent profiter du panorama sur Rodez (boucle de 1500m, fléchage rouge).

Durant l’hiver, 8 mobil-homes remplacent des édénas (habitats toilés en fin de vie).

A compter du 1er Mai 2009 et jusqu’au 31 Décembre 2011, toute la zone du village de vacances est concédée au groupe Campéoles. L’entretien des espaces verts, des locaux, des logements est fait par leurs services. Le village sera dorénavant ouvert toute l’année.

A compter du 1er Juillet 2009, un restaurateur s’installe à l’année dans « l’Etable ». Dans un premier temps, une restauration « snack » ou « brasserie » est proposée. Par la suite, une salle sera aménagée pour une restauration plus « traditionnelle ».

Comme prévu dans son plan d’aménagement, la société Campéoles procède au renouvellement progressif des « Edenas » installés en 1993.

Ceux-ci sont remplacés par 22 mobil-home pour les zones les plus accessibles,

et par 15 « Pagans » dans les zones de fort dévers, afin de ne pas détruire de dalles existantes. Ainsi 37 « Edénas » ont été remplacés avant la saison 2010

2010        Au printemps, la course régionale UFOLEP de VTT est un succès. L’amicale du personnel de la Police nationale organise à son tour une course VTT sur le Domaine.

Avant la saison touristique, le village de vacances continue le remplacement des Edénas par des mobi-homes.

Début Juillet, un parcours provisoire d’interprétation est créé. Il s’agit d’une boucle de 1500m passant sur le point culminant du Domaine où un belvédère a été provisoirement érigé. Pour accompagner le panorama à 360°, sont installés des photos panoramiques avec indication des éléments à observer (habitations, paysage…). En cheminant sur cette boucle,  le promeneur rencontre 12 panneaux donnant des informations sur l’historique du Domaine, des données écologiques et paysagères, des renseignements sur l’activité équestre.
2011        La cadence des concours hippiques ne fléchit pas avec une moyenne de 2 évènements par mois, tous niveaux et disciplines confondus.
La dernière organisation du championnat de France de CCE (cycle de 3 ans), aux vacances de Toussaint, a été un succès. 400 boxes montés, un millier de cavaliers et accompagnants sur site durant 5 jours.
Les 14 et 15 Mai, l’A.P.C, club VTT UFOLEP installé sur le site, organise le championnat de France UFOLEP. Plus de 1000 participants viennent passer quelques jours sur le domaine et la région. La course a entièrement lieu « intra muros », dans le périmètre du domaine. C’est un indéniable succès.
L’utilisation de la salle de réception de la bergerie va bon train. Les locations s’enchaînent quasiment tous les week-end de Avril à Juin et Septembre et Octobre. Réceptions professionnelles, mariages, séminaires… se succèdent.
Fin 2011, fin de délégation de service public pour la SEM du Grand Rodez (gestionnaire et corrdonitateur du domaine) et du bail commercial de Campéole (prestataire de service village de vacances). Ces contrats ont été prorogés d’un an, soit jusqu’au 31/12/2012.

 

2012      La mise en place de stages de formation équestre pour les professionnels remportant du succès, le nombre de sessions est augmenté, avec des intervenants de renom du milieu sportif et professionnel.

En Mars les 4 jours du traditionnel concours complet amateur et professionnel remporte un succès inégalé avec plus de 500 chevaux participants.

Une semaine après, ce sont 3000 pompiers venus de toute la France métropolitaine et d’Outre-Mer qui ont participé au cross pédestre national.

Dans la foulée, début Avril, le week-end de Pâques voit l’organisation du premier concours complet international 2 étoiles. Pour ce faire, le parcours du cross doit être étendu exceptionnellement dans les prairies qui se trouvent au-dessous de la piscine. Cette nouvelle épreuve est un succès, les cavaliers internationaux ayant apprécié l’accueil des organisateurs bénévoles ainsi que le site qui permet à la fois d’être logé avec son cheval sur place, restauré et participer aux épreuves.

Durant l’été 2012, se finalise le projet de mise en place de sentiers de randonnée pédestre et du parcours d’interprétation. Deux boucles, l’une de 3 000m et l’autre de 4000 m, balisées, permettent au visiteur de découvrir l’ensemble du Domaine de Combelles. Les circuits de randonnée pédestre sont balisés selon les normes du comité départemental de randonnée pédestre. Le parcours de découverte de Combelles est composé de 25 zones sur lesquelles sont répartis une centaine de panneaux explicatifs. Différents thèmes sont abordés, dont : l’histoire de ce domaine, la lecture du paysage, la découverte du patrimoine bâti, l’évolution naturelle et artificielle des terrains, la gestion de l’eau sur la propriété, l’inventaire de la flore et de la faune, le milieu de l’équitation,… 10 ans ont été nécessaires au montage et à la réalisation de ce projet ambitieux qui remporte un succès immédiat auprès des utilisateurs du sit.

Au 31 Décembre 2012, le Restaurant « l’Etable à Combelles » a terminé son contrat et cesse son activité sur le Domaine.

 

2013

En Mars les 4 jours du traditionnel concours complet amateur et professionnel remporte un succès important avec près de 400 chevaux participants.

Dans la foulée, début Avril, voit l’organisation du second concours complet international 2 étoiles. Pour ce faire, le parcours du cross doit être étendu exceptionnellement dans les prairies qui se trouvent au-dessous de la piscine. Cette épreuve est toujours un succès, les cavaliers internationaux ayant apprécié l’accueil des organisateurs..

Durant l’année, deux concours d’agility sont organisés, une course VTT Ufolep, ainsi que la venue du cirque sur l’eau (médrano).

En Juin, gros succès du CSO Jump Aveyron avec plus de 900 participants.

Encore un gros succès du Vide Grenier de l’AGAS du Monastère avec plus de 150 stands.

Tout au long de l’année de nombreux établissements scolaires, groupes et particuliers profitent du site pour parcourir le PPO, le sentier nature et les diverses randonnées pédestres et VTT.

2014

La mise en place en 2012 de stages de formation équestre pour les professionnels remporte toujours un franc succès en 2014 avec en plus un partenariat cette année avec l’IFCE Rodez.

20 stagiaires participent régulièrement de Janvier à Juin à ces sessions de formations BFE2 CCE et/ou CSO.

Depuis Février 2014, la Communauté d’Agglomération du Grand Rodez a laissé à disposition l’ensemble des grandes salles (étable et bergerie) du domaine à disposition du village de Vacances Campéole puis de Révéa.

En Mars et avril les 4 jours du traditionnel concours complet amateur et professionnel (+400 chevaux) et des cavaliers internationaux venus de Belgique, Espagne et GB en avril.

Dans la foulée, début Avril, voit l’organisation du premier concours complet international 2 étoiles. Pour ce faire, le parcours du cross doit être étendu exceptionnellement dans les prairies qui se trouvent au-dessous de la piscine. Cette épreuve est un succès, les cavaliers internationaux ayant apprécié l’accueil des organisateurs bénévoles les années précédentes ainsi que le site qui permet à la fois d’être logé avec son cheval sur place, restauré et participer aux épreuves.  (cavaliers internationaux venus de Belgique, Espagne et GB)

Durant l’année, trois concours d’agility dog sont organisés (canicross, agility et obéissance), ainsi qu’une course VTT Ufolep régionale.
Deux cirques se sont installés en Avril et Juin 2014 : La Piste aux etoiles et le Cirque Médrano.

En Juin, toujours gros succès du CSO Jump Aveyron avec plus de 1000 participants.

Tout au long de l’année de nombreux établissements scolaires, groupes et particuliers profitent du site pour parcourir le Parcours Permanent d’Orientation, le sentier d’interprétation et les diverses randonnées pédestres et VTT. Ce succès ne cesse de s’étendre.